La définition officielle du "gaspillage alimentaire" est la suivante : le gaspillage alimentaire correspond à toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée ou dégradée (déf. issue du Pacte national de la lutte contre le gaspillage alimentaire de 2013).

Bref, le gaspillage alimentaire, c'est jeter de la nourriture qui aurait pu être mangée ! 

 A quel moment la nourriture est-elle gaspillée ?

Les premiers responsables du gapsillage alimentaire sont les consommateurs (33%), c'est-à-dire les personnes qui achètent et mangent la nourriture. Mais en réalité, le gaspillage alimentaire touche toute la chaîne alimentaire : les producteurs (32%) ainsi que les personnes en charge de la transformation des produits (21%) er de la distribution (14%).

Voyons ensemble quelques exemples de gaspillage alimentaire tout au long de la chaîne alimentaie : 

1. De mauvaises conditions de stockage peuvent induire des pertes à cause, par exemple, d'une destruction du stock par l'humidité ou l'infestation par les insectes ou les rongeurs.
2. Lors du transport, des aliments peuvent pourrir avant même d'arriver sur leur lieu de vente ou de transformation.
3. Lors de la préparation des aliments, les plus belles parties ou les parties utiles sont découpées et conservées et les autres parties, pourtant mangeables, sont jetées.
4. Pour plaire aux consommateurs, les plus belles pommes, les plus belles carottes, les plus belles fraises... sont triées et mises en vente tandis que les autres, moins parfaites d'aspect , sont écartées et jetées.
5. Dans l'assiette, les portions sont souvent trop grandes. La partie non-consommée est alors jetée à la poubelle.
6. À la maison, les aliments périmés, pourris, abîmés... sont mis à la poubelle. 

 

 Et si on mettait des chiffres sur tout ça ?

À la maison, chaque Français jette 29kg de nourriture par an, ce qui reviendrait à ce que chaque habitant jette minimum 108€ directement à la poubelle ! 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année en France, ce qui correspond à 16 milliards d'euros.
En 2010, les Pays-Bas, la Belgique et la Chypre étaient les trois pays de l'Union Européenne à gaspiller le plus de nourriture : tandis que la France se rangeait à la 17ème place du classement.

 

 Quelles conséquences pour la planète ?

Le gaspillage alimentaire a une conséquence importante pour la planète : 
Les aliments non-consommées ont été cultivés. Leur culture a entrainé une utilisation INUTILE d'eau et de terre. D'ailleurs, savais-tu qu'un champ sur trois sert à produire des aliments qui temrineront directement à la poubelle ? C'est triste, n'est-ce pas ? La production d'aliments non-consommés entraîne l'émission INUTILE de gaz à effet de serre, lesquels participent au réchauffement de la planète. Si on considérait le gaspillage alimentaire dans le classement des pays qui émettent le plus de gaz à effet de serre, il arriverait  en 3ème position derrière les USA et la Chine.

 

 Journée nationale de la lutte contre le gaspillage

Pour diminuer le gaspillage alimentaire, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a organisé une campagne le 16 octobre dernier (plus d'infos sur : www.gapsillagealimentaire.fr) dont le slogan était : Jeter moins, c'est manger mieux ! et dont le thème était " Les contes de fées ". Sympa non ?

 

 La France lutte contre le gaspillage

Tu l'auras bien compris... on n'aime pas et on ne veut plus de gaspillage !

Du coup, pour le réduire, le Gouvernement a déjà mis en place plusieurs moyens (comme par exemple la mise en place du " Pacte National 2013 et celui de 2017-2020 de lutte contre le gaspillage alimentaire" et de la " loi relative à la lutte contre le gaspillage " mis en place le 11 février 2016) qui ont permis d'augmenter en 2 ans de 22% les dons faits aux associations d'aide alimentaire qui donnent les aliments destinés à être gaspillés aux personnes dans le besoin ! Mais que de bonnes nouvelles !

Mais ce ne sont pas les seuls à vouloir agor concrètement et diminuer les pertes alimentaires... Le réseau de boulangeris " Ange " souhaite également devenir acteur durable et solidaire du monde de la boulangerie artisanale !

 Les boulangeries " Ange " contre le gaspillage alimentaire !

Crée en 2008, le réseau " Ange " comprend aujourd'hui plus de 85 boulangeries dans toute la France. Soucieux de l'environnement, de l'éthique et du développement durable, c'est dans cet esprit que les patrons des boulangeries " Ange " se sont désormais engagés à faire des dons de leurs produits non-consommés (les invendus) à des associations locale (500€ de produits sont donnés toutes les semaines dans chaque boulangerie). Chaque semaine, les associations locales récupèrent ainsi environ 630kg de produits toujours consommables et en font des cadeaux aux plus démunis ! Quelle belle démarche, n'est-ce pas ?